Logo chape sika

UN PROCÉDÉ RAPIDE, PERFORMANT ET ÉCONOMIQUE

pour tous les planchers intérieurs

Une planéité parfaite

 

Les chapes sont destinées à être recouvertes. Or tous les revêtements de sol, et en particulier les grands carreaux de carrelage, ont besoin d’une planéité du support aussi parfaite que possible pour ne pas présenter de défauts d’aspect et durer dans le temps. Cette planéité est beaucoup plus difficile à obtenir avec une chape traditionnelle qu’avec une chape fluide. En effet, la chape traditionnelle présente une consistance de « terre humide » et nécessite donc une action manuelle importante (le tirage à la règle) pour être uniformément répartie sur toute la surface à recouvrir. A contrario, la chape fluide se comporte comme un liquide ; elle s’étale sous son propre poids et se répartit de manière homogène. Une fois en place, sa surface est parfaitement plane et horizontale.
Les chapes fluides permettent également de limiter le nombre de joints de fractionnement, ce qui est avantageux notamment pour les grands carreaux de carrelage.

 

Un support prêt à recouvrir

La planéité finale de la chape est un critère majeur dans sa réception par l’entreprise qui sera chargée de la pose du revêtement. Les écarts de planéité doivent être inférieurs à 3 mm sous la règle de 2 mètres et à 1 mm sous la règle de 20 centimètres. Appliquées par un professionnel, les chapes fluides permettent par leur caractère autonivelant d’arriver dès le coulage à ce résultat. Il n’est donc pas nécessaire de poncer ou de ragréer après séchage pour rattraper les écarts : le support est prêt à recouvrir.